Championne du monde de ‘Ori Tahiti 2018

L’an passé, j’avais remporté le prix Arioi Vahine (overall) me qualifiant ainsi pour le ‘Ori Tahiti Nui Word Championship 2018. Ce magnifique concours organisé par Manouche Lehartel et Tumata Robinson, contribue au rayonnement de notre culture et du ‘ori tahiti en particulier dans le monde.
Cette année, les deux concours ont rassemblé près de 450 concurrents venus principalement des Etats-Unis, d’Europe, du Japon, du Mexique, de Hawaii et de Polynésie.

L’édition 2018 du ‘Ori Tahiti Nui Championship rassemblait donc les meilleures danseuses et danseurs primés lors des Heiva internationaux. Nous étions deux Polynésiennes à défendre les couleurs du Fenua, Perle Renvoyé (Meilleure danseuse du Heiva i Tahiti 2018) de Ia ora te hura et moi-même de Tahiti Ora. Les autres candidates étaient : Melanie Marie Y. Amen de Tamari’i Mata’irea Polynesian Dance Studio (USA),  Conny Medina Rodriguez de Ruahine Danzas Polinesias (Mexique), Kanani Asuega de Lokelani’s Rhythm of the islands (USA),  Karen Homma (Japon), Samantha Montes de ‘Ori Tahiti te Ora (Mexique), Sammy Mc Clymonds de Hitia O Te Ra Polynesian Dance Studio (USA),
Tahia Cambet de Tahia Cambet Tahitian Dance School (France), Sydney Lew de Te Pura o te Rahura’a (USA), Momoka Nakajima de Here Hia Polynesian Dance Studio (Japon), Maile Charfauros (USA), Dana Montgomery (USA), Sandra Velasquez de Fa’a Ori Varua (Mexique), Lia Thompson de Vai Hau Nui Tahitian Dance Studio (USA), Taliilani Letuli Goeas de Grupo de Danza Polinesia Ka Moana Hulali (Mexique), Hiromi Oono (Japon) et
Eden Au de Te Vai ‘Ura Nui (Hawaii). Que du beau monde !

Au cours de la soirée, les concurrentes aux titres de Champions du monde de ‘Ori Tahiti, présentent leurs prestations. Le concours comporte 2 passages distincts en improvisation, un premier passage en mehura, sur une musique instrumentale de 2 minutes, le second passage est en ‘ote’a sur des percussions de 2 minutes. Nous avons deux tenues, une pour chaque passage. Chez les hommes, l’improvisation mehura est remplacée une création aparima ou ‘oritoa/haka de 2 minutes.
L’orchestre de Tahiti Ora enchaînait les morceaux à leur guise sans que nous ne sachions sur quoi nous allions tomber.
Le jury était composé de nombreux chefs de groupe polynésien : Hirohiti Tematahotoa, Mateata Le Gayic, Olivier Lenoir,  Tiana Liufau, Carlos Tuia, Makau Foster, Jean Marie Biret, Heimoana Metua, Teraurii Piritua et Tiare Trompette.

Première prestation sur scène (Mehura) avec Kanani Asuega.
Seconde prestation sur scène (Ote’a) avec ma copine mexicaine Connie Medina Rodriguez.


L’attente est longue pour les résultats, j’ai dansé dans les premières, et il y a encore tous les garçons qui doivent passer en improvisation ote’a.

Puis, une heure plus tard la délivrance !
3ème place Tane : Tamatea Ondicolberry (Polynésie)
3ème place Vahine : Tahia Cambet (France)
2ème place Tane : Yuki Ogawa (Japon)
2ème place Vahine : Melanie Amen (USA)…
On voit sur certaines photos que je suis stressée.
Et puis Tuarii annonce le nom des lauréats.

Les deux nouveaux ‘Ori tahiti World Champions 2018 sont Natalia Louvat (Polynésie) et Anastase Ragivaru (Polynésie/Japon).


Un grand merci à toute l’organisation et tous les compétiteurs.
Merci à tous les photographes qui ont immortalisé ce moment pour moi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *