Afin de protéger notre danse, le ‘ori tahiti, ses origines et sa pratique, le ministère de la culture souhaite que l’UNESCO l’intègre dans la liste du Patrimoine Culturel Immatériel (PCI). Le dossier d’inscription est en cours de rédaction. Il sera accompagné d’un film. Ce samedi, nous tournions une courte séquence avec les danseurs du CAPF qui sera intégrée au film.

 

Qu’est ce que le PCI ?

Le patrimoine culturel d’un pays ne s’arrête pas aux monuments et aux collections d’objets. Il comprend également les traditions ou les expressions vivantes héritées de nos ancêtres et transmises à nos descendants, comme les traditions orales, les arts du spectacle, les rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers ou les connaissances et le savoir-faire nécessaires à l’artisanat traditionnel.
Bien que fragile, le patrimoine culturel immatériel est un facteur important du maintien de la diversité culturelle face à la mondialisation croissante. Avoir une idée du patrimoine culturel immatériel de différentes communautés est utile au dialogue interculturel et encourage le respect d’autres modes de vie.
L’importance du patrimoine culturel immatériel ne réside pas tant dans la manifestation culturelle elle-même que dans la richesse des connaissances et du savoir-faire qu’il transmet d’une génération à une autre. Cette transmission du savoir a une valeur sociale et économique pertinente pour les groupes minoritaires comme pour les groupes sociaux majoritaires à l’intérieur d’un État, et est tout aussi importante pour les pays en développement que pour les pays développés.
le patrimoine culturel immatériel ne comprend pas seulement les traditions héritées du passé, mais aussi les pratiques rurales et urbaines contemporaines, propres à divers groupes culturels.

https://ich.unesco.org/…/qu-est-ce-que-le-patrimoine…